Domaine Schumacher-Lethal

Voilà un domaine où la transition entre les générations a été très bien menée. Ern Schumacher a cédé les clés de la cave à son fils, Tom, solidement épaulé par son épouse Xenia qui l’aide à la cave et pour les livraisons. Et il n’a pas eu peur d’apporter sa touche. Avec lui, les vins sont plus secs et sans doute davantage taillés pour la garde. Il a également importé barriques et fûts pour créer une nouvelle gamme, la sélection, une approche originale et exigeante avec un recours systématique à la fermentation spontanée, des sucres résiduels très bas et le refus d’utiliser les produits qui peuvent maquiller le vin. La fidélité de la clientèle, qui a accompagné ce renouveau, est une fierté pour les deux vignerons.

Mais si Tom peut s’amuser en cave, c’est que son père lui apporte pendant les vendanges des raisins parfaitement sains. Car Ern est loin d’être complètement en retraite. Si vous le cherchez, vous aurez davantage de chance de le trouver dans les vignes que partout ailleurs ! Pour lui, le respect de la nature est un prérequis qui ne se discute pas. Le domaine a notamment beaucoup investi en matériel pour pouvoir se passer des herbicides. Très proche du bio, Tom assure qu’il convertira son vignoble dès que la question de l’interdiction des pulvérisations au cuivre sera réglée.

La cave du domaine Schumacher-Lethal dispose d’une Wäistuff (bar à vins) avec vue directe sur la Moselle, juste à la sortie de Wormeldange (vers le nord). Monika, l’épouse d’Ern, tient l’endroit avec beaucoup de gentillesse et un grand sens de l’hospitalité.